PROJET ASSOCIATIF

cropped-loo3.png

En 1960 l’urgence était de venir en aide aux handicapés mentaux . Les familles qui avaient un handicapé mental dans leurs foyers n’osaient pas en parler. A part « l’Asile de fous il n’y avait aucun lieu d’accueil adapté ». Henri Fabre père fondateur  de l’association LES AMIS DE SURVIAL.

En 1963, des philanthropes s’émouvant de la situation d’enfants handicapés mentaux fondent l’association  » LES AMIS DE SURVIAL » (le nom du ruisseau passant VENTEROL).Ce furent le docteur BERON et M.fabre qui proposèrent à l’état de créer un dispositif expérimental d’acceuil familial. En plus de l’acceuil au domicile des travailleurs sociaux, ces pères fondateurs créèrent ce qui se nommait alors un Institut Médico Educatif Pédagogique.

LES VALEURS ET PRINCIPES DE L’ASSOCIATION:

L’association est riche de ses valeurs fondatrices ou acquises. Depuis sa création, en 1963, les valeurs de l’association s’appuient sur deux principes primordiaux, guides de toutes les actions entreprises depuis lors: « La personne handicapée mentale est citoyen à part entière, qui ne doit pas être confiné dans un monde à part du fait de sa fragilité, de sa sensibilité et de sa vulnérabilité. Sa dignité est primordiale ». »Nul n’a le droit de fixer arbitrairement une limite aux possibilités de progrès de quelqu’un. Il est reconnu à chacun une capacité d’évolution. Les potentialités doivent être mises en évidence plutôt que les difficultés, sans oublier cependant le handicap. »

Ces valeurs sont l’assise des principes exprimés plus haut et dont l’essentiel  se résume ainsi:

  • L’association est au service de la personne en situation de l’handicap, quel que soit ce dernier.Elle lui confère donc la place centrale et prépondérante dans ses structures aux spécifique multiples, destinées prioritairement aux seuls besoins de ses usagers.

  • L’association, dans sa prise en charge et l’accompagnement des publics porteurs de handicap, se doit d’anticiper les faits, d’être réactive à leur apparition, de concevoir les solutions les mieux adaptées qui, même innovantes, seront évolutives.

  • L’association, pour élargir sa prise en charge, préfère diversifier les spécificités de ses établissements plutôt que d’en créer plusieurs de même nature. Il doit en résulter une gamme d’offres d’accueil, dans des lieux proches les uns des autres, capable de répondre à toute personne, quel que soit son handicap, sans avoir la crainte que cet accueil soit incompatible avec le bon fonctionnement d’un établissement inadapté à son cas.

  • L’association privilégie l’écoute et la compréhension de la personne. A chaque étape de son parcours de vie, elle favorise le développement de des possibilités, sans oublier les contraintes, parfois variables, du handicap. Elle soutien la réalisation de son projet de vie adapté qui en résulte.

  • L’association, dans la personne en situation de handicap, voit le citoyen, qu’il soit enfant ou adulte et veille à garantir, en toute occasion, le respect de ses droits et de sa dignité. Elle développe tous les moyens d’associer la Société à son action, que ce soit la Ville, les entreprise ou les autres associations, dont celles qui sont sportives ou culturelles.

  • L’association exclue toute discrimination en fonction de l’origine, la croyance ou les convictions de quiconque. Elle est garante de ce respect dû à toute personne, dans l’application des préceptes de l’égalité et de la laïcité.

  • L’association s’appuie sur tous ceux qui, en rigueur, adhérent à ses valeurs fondatrices, qu’ils soient familles, parent ou amis. Sa vocation est de rechercher et de développer les potentialités de chacun. Celles-ci sont mise en valeur dans tous les domaines , y compris dans celui d’une citoyenneté réellement active. Tous les êtres humains étant égaux, quelle que soient leur origine ou leur croyance, l’association, la gestion totalement transparente, la meilleur utilisation possible des fonds publics, font également partie de ses valeurs fondamentales.

 

Les but initiaux de l’association s’exprimait ainsi:

L’association se donne pour but principal la prise en charge globale (professionnelle et sociale) des personnes handicapées mentales. Pour cela elle s’engage:

  • A aider, à promouvoir ou à créer, en plein accord avec les organismes publics ou privés intéressés, toutes les réalisations susceptibles de favoriser l’insertion des personnes handicapées au sein de la société…

  • A offrir un projet de vie pour chacune des personnes handicapées accueillies dans ses établissements.

 

Quels sont nos objectifs ,tels que nous les définissons aujourd’hui ? 

L’objectif général de l’association est de continuer d’être acteur plutôt qu’observateur et donc de persévérer dans la création et la gestion de structures et de services. C’est aussi de mettre en oeuvre les moyens appropriés pour prendre en charge les personnes encore en attente de solutions adaptées. Aussi, offrir à la personne handicapée l’accompagnement et le soutien global et personnalisé pour son épanouissement et son insertion sociale implique de :

  • Rechercher le bien-être des personnes handicapées

  • Leur procurer le cadre de vie le mieux adapté, tant pour le travail que pour les loisirs.

  • Donner aussi à la personne les possibilités de faire évoluer son environnement, dans tous les domaines, y compris dans les établissements qui l’accueillent.

  • Offrir les meilleurs conditions d’accueil et d’écoute; à cet effet tous les documents remis à la personne accueillie font l’objet d’explications suffisantes pour qu’elle en  ait une compréhension vérifiée, aussi parfaite que possible.

  • Si la fragilité des personnes impose une vigilance permanente, c’est toujours dans le respect de sa dignité, privilégier l’accompagnement actif plutôt que la prise en charge passive.

  • L’association vieille à la sécurité et à la protection des personnes qu’elle accueille, dans tous les domaines: physique et matériel, moral et affectif. Une attention toute particulière est apportée a bannir toute maltraitance , y compris dans ses formes les moins visibles.

  • L’association veillera prioritairement à la satisfaction des besoins physiologiques et aux droits fondamentaux auxquels ont droit tous êtres humains. Nous privilégierons donc dans nos projets programmes la mise en oeuvre d’actions dédiées à la santé et au bien-être physique des personnes usagères de nos établissements.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :